Publié dans Bolivie

From Pérou, Bolivie, Chili, Argentine, Bordeaux with Love

Aujourd’hui, on laisse la parole à la frangine, voyageuse en herbe, parce que 5 semaines en sac à dos, ce n’est pas rien !

Et si avec tout ça elle ne vous donne pas envie de voyager, bah on ne sait plus quoi faire…

J’ai eu la chance de rejoindre ces deux baroudeurs à l’autre bout du monde, au milieu du mois d’août, pour cinq semaines mémorables d’aventure.
Bon c’est vrai que pour faire passer la pillule des 10 mois de voyage (c’est long pour ceux qui restent quand même… ) ils m’avaient gentiment rassurée en me proposant de les rejoindre. Je ne sais pas s’ils se doutaient que je le ferai vraiment…
En regardant leur calendrier, j’avais d’abord choisi (oui c’est « à la carte » en plus) la Colombie. Ce pays m’a toujours attirée. Mais les choses en ont décidé autrement (ah les joies des études…). Rendez-vous au Pérou en août du coup.
Me voilà donc avec un vol aller pour Arequipa au Pérou et un vol retour un mois plus tard au départ de Santiago du Chili ! Destinations choisies sûrement un peu au pif’ par JB. Mais au final, excellent choix.
Je partais sans vraiment savoir exactement ce que j’allais faire ou voir. Mais c’est ça l’aventure !
Tout ce que je savais c’est que entre Arequipa et Santiago ce serait un peu de Pérou, et beaucoup de Bolivie, de Chili et d’Argentine.
Bon si on me demande ce que j’imaginais avant le départ, je dirais que je n’en savais rien, parce que tout simplement je n’ai jamais eu l’occasion de voyager en Amérique latine, et puis surtout je préférais me laisser porter et avoir la surprise !
J’espérais voir des lamas déjà. Et sur ce point, on a été servis croyez moi !
Ah oui d’ailleurs je préfère vous prévenir tout de suite j’aime beaucoup les animaux. Peut-être un peu trop… Si ça ne tenait qu’à moi l’article aurait été sur la condition des chiens errants là-bas. Mais bon, pas sure que ça intéresse grand monde…

IMG-20190930-WA0004

Bon trêve de blabla, et passons au vif du sujet : le périple !
Déjà je n’étais jamais partie aussi longtemps ! 5 semaines, c’est énorme. Surtout pour pour moi qui suis assez attachée à mon chez moi, et qui ai peur que ma famille, mes animaux (je vous ai dit que c’était important pour moi), et mon copain (of course) me manquent.
Mais ces 5 semaines sont passées beaucoup beaucoup trop vite…
Les détails du parcours sont sur le blog dans des articles très biens écrits : bravo Cécile.

Pour faire court (parce que 5 semaines je vous assure que c’est court en fait), déjà le Pérou c’était génial. Arequipa m’a énormément plu dès la seconde où j’ai atterri ! Bon, la joie de revoir mes deux baroudeurs préférés 8 mois plus tard à l’autre bout du monde a peut-être aidé.
La plus longue partie du voyage aura été la Bolivie. Au programme : camping dans la neige accompagné d’une ascension (je n’avais jamais été à une si haute altitude), la Paz une capitale étonnante, et enfin, le meilleur pour la fin, le fameux Salar d’Uyuni (encore accompagné d’une ascension car on adore ça). Bref un coup de cœur incroyable pour la Bolivie.

IMG-20190930-WA0000

IMG-20190930-WA0002

Parlons un peu de l’altitude d’ailleurs. J’avais eu la chance (encore avec mes deux baroudeurs) de faire l’ascension du Toubkal au Maroc à 4200 m il y a 3 ans.
Mais ici c’était pas la même histoire ! Les premiers jours je sentais le moindre effort au niveau de mon souffle. Le pire a été mon premier passage de la barre des 5000 m où après des (longues) minutes d’hyperventilation j’arrivais à 5300 mètres (en rampant à moitié).

Mais accompagnée d’une sensation tellement spéciale qu’on refaisait quelques jours plus tard une autre ascension, celle du Tunupa (5321m, au bord du salar d’Uyuni). Et cette fois, grâce à l’acclimatation, ça a été beaucoup plus facile.

IMG-20190930-WA0005

Pour finir sur la Bolivie c’est ici que je réalise un problème majeur d’Amérique latine : les chiens errants (je vous avais prévenus, sujet important). Vous trouvez que je vous soûle déjà avec ? Imaginez alors 5 semaines où je n’ai pas arrêté d’aller les voir, de les caresser ( sous les « attention » de Jb et Cécile), et de les nourrir. Bref on remercie Jb et Cec pour leur patience 😂.

Mais c’est vraiment triste d’en voir autant et malheureusement pas toujours en bonne condition ; je les aurais bien ramenés avec moi en France… Une grosse caresse à tous ces chiens qui nous ont accompagnés de près ou de loin dans notre périple.
Je quitte alors la Bolivie, en me promettant d’y retourner au plus vite.

Bon, en écrivant ces lignes, je me rends compte que mon « résumé » n’en est plus vraiment un… je me dépêche hein, je vous assure.

On arrive ensuite au Chili à San Pedro de Atacama où nous resterons une semaine à parcourir en long et en travers (surtout en travers…) ce fameux désert.

C’était incroyable. Je ne garde qu’un seul petit regret : ne pas avoir trouvé de météorites ! Et en plus, ça nous aura coûté une roue (note à moi-même : la prochaine fois, loue un 4×4 ! ).

Passons désormais à l’Argentine. Nous commençons par Salta où, en extra, el Padre nous rejoint par surprise (que pour moi la surprise, tout le monde était déjà au courant). Voilà, je suis à l’autre bout du monde avec ma famille, que demander de plus. S’en suivra une folle boucle de centaines de kilomètres en finissant par Mendoza.

En résumé, j’ai tout aimé ! Tout était très différent donc incomparable.

L’Amérique Latine est une destination magique avec des personnes adorables, des paysages à couper le souffle. Bref j’y retournerai c’est sur, il me reste tellement de choses à y voir.

En parlant de personnes, est-ce que on ne remercierait pas deux de mes humains préférés ? Oui parce que je n’en aime pas tant que ça au final, je préfère même les animaux (bon ok, c’est fini promis).
Remerciements donc :
J’ai toujours aimé voyager, alors pour moi avoir la possibilité de partir si loin et si longtemps c’était un rêve ; et en plus de cela j’ai pu le partager avec ceux que j’aime, donc merci à vous deux.

Puis surtout merci d’avoir réussi à me supporter autant de temps parce que c’est pas facile (voire pas du tout facile même), et de ne pas avoir essayé de m’abandonner.
Donc voilà merci encore Jb et Cec pour ce voyage et j’espère qu’on en refera d’autres (avant que vous ne soyez trop vieux ahahah).
Bon maintenant retour à la réalité bordelaise, la tête remplie de souvenirs avec tout de même un petit pincement au cœur. Mais j’espère repartir très vite aux quatre coins du monde.

Léa

IMG-20190930-WA0003

PS : on vous rappelle qu’il ne faut pas caresser les chiens qu’on croise. C’est un coup à se faire mordre, et à finir à l’hosto avec plein de piqûres de vaccin antirabique. J’dis ça j’dis rien …

PS2 : Léa t’as oublié de laisser ton masque de nuit à JB. Il râle parce que le sien est « tout pourri » paraît-il.

PS3 : la montagne, ça nous gagne !

PS4 : faudra lancer la mise à jour en arrivant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s